Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Suivi respiratoire

Évaluation de la fonction respiratoire

Des bilans réguliers de la fonction respiratoire permettent de déceler les conséquences de la faiblesse musculaire et guident les modalités de prise en charge pour les compenser et améliorer la qualité de vie.

  • Bilans respiratoires : suivre l’atteinte respiratoire
  • Examen clinique et imagerie
  • Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR) - Spirométrie
  • Gazométrie : évaluer la qualité des échanges gazeux O2/CO2

Voir le Repère Evaluation de la fonction respiratoire

Prise en charge respiratoire

La prise en charge respiratoire permet de compenser les conséquences du déficit ventilatoire et d'entretenir les capacités respiratoires existantes pour limiter l'aggravation.

Entretenir la mobilité et la souplesse de la pompe respiratoire

Kinésithérapie respiratoire

Mobilisations passives, le kinésithérapeute bouge les différentes parties du corps (côtes, membres…), mobilise le thorax lors de l’expiration… pour les assouplir.

Mobilisations actives, exercices respiratoires qui permettent de travailler l'inspiration et l'expiration

Hyper-insufflations mécaniques par relaxateur de pression (Alpha 200®, Alpha 300® ...), précoces et régulières elles favorisent la croissance des poumons et du thorax.

Désencombrer les voies respiratoires

Évacuer les sécrétions produites par les bronches et prévenir l'encombrement bronchique.

La toux assistée permet d'aider à tousser une personne dont la toux est peu efficace (hyper-insufflations mécaniques, air stacking, utilisation du CoughAssist®…).

Le drainage bronchique est réalisé pour faire remonter les sécrétions bloquées dans l’appareil respiratoire (Percussionnaire®)

Respirer grâce à la ventilation mécanique

Permet de suppléer la ventilation naturelle lorsqu’elle ne répond plus assez aux besoins de l’organisme.

Ventilation non invasive, la personne est reliée à un appareil de ventilation qui lui délivre des volumes d’air, via un masque nasal, buccal, bucco-nasal ou une pipette buccale.

Ventilation par trachéotomie, l’air est délivré à la personne par l’intermédiaire d’une canule insérée dans la trachée et reliée au ventilateur. Ce mode de ventilation n’est utilisé que lorsque la ventilation non invasive n’est pas suffisante.

Ballon insufflateur manuel, une ventilation de secours

Voir le Repère Prise en charge respiratoire

Prévention des problèmes respiratoire

les Vaccinations anti-grippale et antipneumococcique sont préconisées pour limiter le risque de développement d'infection pulmonaire.

Les commentaires sont fermés.