Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Suivi Cardiaque

L'atteinte cardiaque se développe doucement et sans symptômes apparents, conduisant peu à peu à une insuffisance cardiaque. Elle peut altérer le tissu électrique du cœur qui synchronise les battements cardiaques (troubles du rythme, troubles de conduction), le tissu musculaire du cœur (cardiomyopathie) qui lui permet de se contracter ou les deux.

Evaluer l'atteinte cardiaque

Un bilan cardiaque doit être effectué dés le diagnostic, puis un suivi tout les ans ou les 2 ans. Adapté en fonction de l'atteinte.

Un bilan cardiaque systématique avant toute intervention chirurgicale.

  • Bilan clinique
  • Électrocardiogramme (ECG)
  • Echographie cardiaque
  • Holter ECG

Myopathie de Duchenne

Incidence croissante de Cardiomyopathie à partir de 10 ans avec une diminution progressive de la FEVG.

Myopathie de Becker

L'atteinte cardiaque est moins prévalente, souvent plus tardive que la Duchenne.

Cardiomyopathie dilatée (30 à 40 %)

Troubles de conduction cardiaque (<5%)

Femmes conductrices

Une cardiomyopathie dilatée est présente (5 à 10%) chez les femmes porteuses d'une mutation dans le gène de la dystrophine.

Insuffisance cardiaque (faible nombre)

Prise en charge cardiologique

La prise en charge cardiologique permet de prévenir l'atteinte cardiaque et dans limiter les complications

Troubles du rythme cardiaque

Les troubles du rythme cardiaque désorganisent les battements cardiaques, qui deviennent trop rapides et/ou désordonnés.

Des médicaments bêta-bloquants permettent de ralentir et de stabiliser le rythme cardiaque. Le type de bêta-bloquant prescrit dépend de la nature et de l’origine des troubles (oreillettes, ventricules).

Des médicaments anti-coagulants comme l’aspirine luttent contre la formation de caillots sanguins dans le cœur, favorisée par certains troubles du rythme comme le flutter auriculaire.

La chirurgie ablative est utilisée contre les troubles du rythme de l’oreillette importants (flutter auriculaire), en cas d'inefficacité des médicaments anti-arythmiques.

Le défibrillateur implantable est utilisé contre les troubles du rythme d’origine ventriculaire.

Troubles de conduction cardiaque

Les troubles de conduction peuvent ralentir les battements cardiaques, provoquer des arrêts transitoires des battements cardiaques ou encore un arrêt du cœur.

Le pacemaker implantable est aujourd’hui l’unique traitement de ces anomalies : il prévient le risque d’arrêt cardiaque.

Prise en charge de la Cardiomyopathie

Des médicaments ralentissent la progression de l’atteinte musculaire cardiaque tandis que d'autres soulagent le travail du cœur pour le préserver.

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), prescrits très tôt (dès l’âge de 8 ans) chez les garçons atteints de dystrophie musculaire de Duchenne. Ce traitement précoce est préventif : il ralentit la progression de l'atteinte du muscle cardiaque.

Les béta-bloquants pondèrent le rythme cardiaque et diminuent la pression artérielle, prescrits une fois que l’atteinte du ventricule gauche est installée, ils sont associés aux IEC.

Les diurétiques font indirectement baisser la pression artérielle, contribuent à soulager le cœur.

La transplantation cardiaque, n’est réalisée que dans certaines maladies comme la Dystrophie musculaire de Becker...

Voir le Repère Savoir et Comprendre

Les commentaires sont fermés.