Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Gestion de la douleur

La douleur est une sensation complexe, propre à chacun, dont la perception intègre des caractéristiques à la fois sensorielles, émotionnelles, cognitives, comportementales. Si elle retentit fortement sur la qualité de vie, elle n’est pourtant pas toujours exprimée, au risque d’être sous-évaluée par les médecins et donc laissée sans soin.

Voir le repère Douleur et maladies neuromusculaires

Les différentes douleurs

La première étape lorsqu’il s’agit d’évaluer une douleur consiste à savoir s’il s’agit d’une douleur chronique ou d’une douleur aiguë.

La douleur aiguë est une douleur vive, immédiate, et souvent brève. Elle est d’origine traumatique ou postopératoire, ou peut être provoquée par certains soins.

La douleur chronique est une douleur qui dure plus de trois mois (maladies neuromusculaires, migraine chronique, etc...)

Evaluation de la douleur

Les échelles d’évaluation sont le principal instrument permettant de quantifier la douleur ressentie. Il en existe trois grands types :

L'échelle visuelle analogique, le patient est invité à placer un curseur correspondant à l’intensité de la douleur qu’il ressent sur une ligne horizontale allant de « pas de douleur du tout » à « douleur maximale imaginable »

L’échelle numérique, le patient note sur une ligne horizontale sa douleur de 0 à 10, du moins au plus intense

L'échelle verbale simple. Le patient décrit l’intensité de sa douleur à l’aide de mots simples (pas de douleur, faible, modérée, intense). 

Comment soulager la douleur ?

La nature de la douleur et ses facteurs d’entretien déterminent le choix des traitements. Les moyens de soulager la douleur sont nombreux. Ils dépendent du type de douleur et peuvent nécessiter d’associer plusieurs approches, médicamenteuses ou non.

Antalgiques

De nombreuses méthodes non-médicamenteuses peuvent aussi permettre de soulager la douleur, en particulier lorsqu’elle est chronique :

Kinésithérapie, les massages, la physiothérapie (application de chaud, de froid, ou de courant électrique), la balnothérapie, la rééducation posturale et gestuelle, etc...

Neurostimulation. C’est une technique consistant à appliquer sur la zone douloureuse un courant électrique de faible intensité, qui fait ressentir à la personne une sensation non douloureuse. Cette stimulation tactile superficielle ferme en effet la porte à la transmission de la douleur

Thérapie manuelle, acupuncture

Techniques de relâchement musculaire, relaxation, sophrologie

l’hypnose. Elle permet d’atténuer la sensation douloureuse en modifiant la perception que le patient a du monde extérieur 

 

Les commentaires sont fermés.