Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Emploi et formations

Emploi et formation

Entrer dans la vie professionnelle et s’y maintenir malgré la maladie est aujourd’hui possible.

Des mesures destinées aux personnes reconnues comme travailleur handicapé facilitent leur insertion professionnelle : obligation d’emploi, accompagnement à la recherche d’emploi par des structures spécialisées, accès à des offres spécifiques, à des évènements dédiés, financement d’adaptations techniques et organisationnelles du poste de travail. 

Consulter le repère Emploi et maladies neuromusculaires 

 Emploi et handicap - Ministère du travail 

Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est aujourd’hui un vrai levier pour l’accès et le maintien dans l’emploi.  

Pourquoi se faire reconnaître travailleur handicapé ?

Se faire reconnaître travailleur handicapé permet d’avoir accès à un ensemble de mesures mises en place pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Les formalités de reconnaissance s’effectuent auprès de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Est considérée comme travailleur handicapé " toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychique " 

Quels sont les avantages ?

Prétendre à une Orientation professionnelle adaptée en milieu ordinaire et/ou bénéficier de dispositifs spécifiques pour l’accès à une Formation (de droit commun ou relevant du reclassement professionnel), 

Bénéficier du soutien du réseau de placement spécialisé via Pôle Emploi ou Cap emploi qui proposent un accompagnement pour favoriser le retour vers l’emploi ou via le Service d’appui au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés (SAMETH ) pour les solutions de maintien dans l’emploi, 

Donner accès, en tant que public prioritaire, à un certain nombre de dispositifs de droit commun de la politique de l’emploi, 

Accéder à la fonction publique par concours ou par recrutement contractuel spécifique avec la possibilité d’aménager le temps de travail, 

Ouvrir droit au bénéfice de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, 

Bénéficier d’aides proposées par l’Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) ou le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) : prime à l’insertion, aide à la création d’entreprise, aide à l’acquisition de matériel spécifique, adaptation de poste, accessibilité du lieu de travail… 

Bénéficier d'un aménagement d'horaires individualisé propre à faciliter l'exercice professionnel, après accord de l’employeur, 

Bénéficier d'une durée de préavis légal doublée en cas de licenciement (avec un maximum de trois mois).

Solutions pour conserver son emploi

Emploi accompagné 

Le dispositif d'emploi accompagné propose un accompagnement médico-social et un soutien à l'insertion professionnelle du travailleur en situation de handicap et a son employeur. En savoir plus 

Appui et accompagnement Cap emploi 

Un conseiller Cap emploi vous accompagne pour faciliter votre maintien dans l’emploi et votre évolution professionnelle dans l’entreprise. 

Aides financières, Agefiph

Agefiph, vous accompagne dans vos démarches vers l'emploi et propose des aides financières dont vous pouvez bénéficier.

Aides financières, FIPHFP

Le fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique.

Différentes aides mises en place par le FIPHFP permettant de favoriser l'insertion et le maintien dans l'emploi.

Formation et handicap

En plus des dispositifs généraux de formation, une personne handicapée peut entrer en apprentissage, bénéficier d'une formation dans un centre de pré-orientation, bénéficier d'un contrat ou suivre un stage de rééducation professionnelle.

Lieu de Travail

Travail en Entreprises ordinaires

Ce sont des entreprises ou des collectivités qui ne présentent aucune spécificité vis-à-vis des personnes handicapées. Tant dans le secteur privé que public, elles sont soumises à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (6% de l’effectif global) dès lors qu’elles emploient au moins vingt salariés. 

Pour favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans l'emploi, les employeurs doivent prendre des mesures adaptées à leur handicap. En savoir plus 

Travail en entreprises adaptées

Ces entreprises emploient des personnes handicapées à capacité de travail réduite. Elles permettent à des travailleurs handicapés d’exercer une activité professionnelle salariée dans des conditions adaptées à leurs capacités. En savoir plus 

Travail en Etablissement et services d'aide par le travail (Esat)

L'Ésat est une structure qui permet aux personnes en situation de handicap d'exercer une activité professionnelle tout en bénéficiant d'un soutien médico-social et éducatif dans un milieu protégé. En savoir plus 

Travail dans la fonction publique

Des conditions particulières d'accès à la fonction publique sont prévues pour les personnes handicapées. En savoir plus 

Sites de recrutement en ligne

Hanploi, Jobinlive, Réseau Handicap, Talentéo, handi-cv, MissionHandicap, Handicap, Handi-numérique, Cadremploi, Handicap.monster, Région job, Hello handicap, Hello handicap PME.

Surcoûts liés aux transports

Les personnes qui ont une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) peuvent demander une PCH « surcoût » liés au transport, si par obligation, elles utilisent un transport autre qu’un transport en commun, et si elles font les trajets régulièrement.

La prise en charge est de 75% du coût (0,50euro/km) jusqu’à hauteur de 83,33euros par mois sur 5 ans.

Les personnes en établissement peuvent également prétendre à une prise en charge transport sous réserve d’étude de leur dossier.

Les commentaires sont fermés.